Yin et Yang

Le principe Yin, en médecine chinoise est celui de l’accueil, du lunaire, du foncé, du froid, et donc de la réceptivité et la sensibilité, plus tourné vers le fait de rester immobile mais pas inactif, dans l’observation et l’analyse. Ce principe est mis en avant dans la pratique du Yin yoga pour donner au corps l’opportunité de s’analyser, de se poser sur soi.

Le yang est plus dans l’action, le côté physique et extérieur à soi, le lien aux autres et va aller vers des mouvements où les muscles sont en action, comme dans le hatha yoga par exemple.

Ces principes sont complémentaires et ne fonctionnent pas l’un sans l’autre. Le YIN yoga invite à travailler le retour dans son être et n’exclut pas des pratiques complémentaires, notamment pour ramener de l’énergie et de la force.

Je vous propose depuis cette année des cours de YIN YOGA, formée par Marie Benoist, j’ai découvert cette pratique lorsque la Ligue contre le cancer m’a sollicitée pour donner des cours de yoga à des personnes en traitement de chimiothérapie. Il m’a fallu adapter les séances et trouver un moyen de rendre les postures plus soft, plus accessibles et moins contraignantes.

Les mouvements proposés et les postures statiques mises en place (parfois au moyen de supports comme des coussins, des cales lombaires etc), ouvrent le corps sur un travail d’activation des méridiens, cela permet une meilleure circulation selon ce qui est visé comme but thérapeutique. I s’agit alors d’allier le plaisir du yoga, du mouvement et de se faire du bien !

Cette pratique est une pratique plus douce que le « yoga classique » c’est-à-dire que le but est de rester dans une posture plus longtemps et d’amener le corps à se détendre, et à relâcher, il n’y a pas de travail de contraction musculaire.

Les séances sont souvent complétées par quelques mouvements « yang » c’est-à-dire sollicitant les muscles qui auront été étirés, ce qui permet un travail en complémentarité entre activation et détente profonde, comme on le fait en renforcement musculaire en veillant systématiquement à solliciter les groupes de muscles antagonistes à tour de rôle.

Il est important de se mettre dans un certain état d’esprit, le même que dans la pratique sensuelle et sexuelle :

  • Je ne pratique que ce qui me convient sur le moment
  • Je respire profondément et me détend
  • Je laisse de côté les problèmes et les pensées pour me consacrer un temps pour moi et pour mon corps
  • Je pratique dans l’amour et la découverte, un regard neuf, neutre et bienveillant envers moi- même
  • Je recherche le plaisir, la sensualité et la douceur
  • Je le fais pour moi et avec moi profondément
  • Je pose une intention à chaque séance

Lieu : PARC NAPOLEON III, juste derrière le chalet des roses, proche de l’hôtel Les Célestins, face à l’Allier

About the project